Mise à jour - MÉDDE

 Précisions et corrections portant sur la MÉDDE basées sur des questions et des commentaires soumis aux auteurs :

Motricité fine, no 25, Dessine une personne ayant au moins quatre éléments. S'agit-il d'un élément d'évaluation de la motricité fine ou plutôt d'un élément d'évaluation du cognitif?

Il y a une composante cognitive à plusieurs éléments de la MÉDDE. Pour cet élément en particulier, l'enfant doit avoir atteint une conscience corporelle et pouvoir en faire une représentation spatiale. Par contre, la compétence sous-jacente mesurée par cet élément comprend le contrôle de la motricité nécessaire afin de dessiner les parties du corps, dans une relation symbolique à l'ensemble. Le fait de dessiner des parties du corps "arrondies" requiert moins de dextérité que de dessiner un carré mais plus que de simplement tracer des lignes droites.

Compréhension du langage (CL) , p. 68 du manuel, no 7, Exécute comme il faut un ordre simple. Le manuel d'instructions devrait lire CRITÈRE: 1/2 commandements.

CL, numéro 19, Comprend les prépositions. Dans la Forme d'évaluation, plutôt que "sur la tasse", l'examinateur devrait demander "dans la tasse".

CL, numéro 22, Reconnaît les fonctions des objets. On peut accepter comme réponse valable le crayon et le stylo servant à jouer. Par contre, il est possible que l'enfant doive aussi les désigner comme objets servant à écrire afin d'obtenir un critère de 2/3 groupes d'objets.

CL, numéro 24, Désigne correctement des illustrations. Si l'enfant ne reconnaît pas le mot "jumelles", on peut utiliser le terme "longue-vue". Dans le manuel et dans la forme d'évaluation, le terme "longue-vue" apparaîtra entre parenthèses à titre de terme acceptable.

CL, numéro 25, Désigne correctement des illustrations.

- Épreuve numéro 5 : La réponse correcte consiste à désigner l'illustration du ballon balancé sur un doigt. L'illustration de la fille serait appropriée s'il s'agissait d'identifier le "bondissement". Il ne faut pas oublier que l'enfant doit seulement désigner 3/5 illustrations. En français, cet élément comprend un mot d'action et quatre objets. Par contre, en anglais, le même élément comprend deux mots d'action et trois objets. C'est surtout une question de traduction. Le mot "sailing" devient "bateau à voile" dans la version française du test.

- Épreuve numéro 3: Feu de circulation a été changé à grange.

Cet élément mesure deux compétences sous-jacentes :
1) fixer l'attention sur une illustration en entendant le mot,
2) se servir d'une stratégie d'élimination afin d'arriver à la bonne réponse.

Expression du language (EL), numéro 8, Fait ses premiers balbutiements. Qu'entend-on exactement par quatre syllabes? Cet élément doit être plus difficile que l'élément précédant, c'est à dire, le numéro 7, qui consiste à produire deux syllabes ou plus. Donc, en ce qui a trait au numéro 8, l'enfant doit verbaliser quatre syllables, comme s'il essayait de parler, p.ex. "a ba da da uh".

EL, numéro 9, Émet les mêmes suites de sons. Cet élément est difficile à créditer basé sur le rapport des parents. Dans la plupart des cas, l'enfant se sert d'un mot approximatif pour signifier "biscuit", "bouteille", "dehors", "auto", "ourson", etc. Demander aux parents comment l'enfant nomme ces objects.

EL, numéro 18, Répond aux questions avec les mots appropriés. Est-ce que l'enfant doit répondre en phrases complètes ou est-ce qu'il peut répondre au moyen d'un pronom ou simplement d'un mot? Le manuel d'instructions sera révisé afin de préciser que l'enfant doit répondre avec un verbe ainsi qu'un nom ou prénom , p. ex., "Elle pleure" ou "la fille pleure". On n'accepte pas une réponse s'agissant du verbe seulement.

Le titre de l'élément sera changé à Répond aux questions en phrase complète. Dans le manuel, l'élaboration suivante viendra s'ajouter aux directives : Si l'enfant répond correctement à trois questions sur six en se servant de phrases complètes ayant un sujet et un verbe, cocher (O).

EL, numéro 19, Distingue le singulier du pluriel. Voici des précisions qui seront apportées à la nouvelle édition du manuel :

Les illustrations des balles et des blocs, figurant aux pages 22 et 23 de la brochure illustrée, servent d'exemples seulement. L'examinateur décrit les illustrations en se servant de diverses formes du pluriel, à titre d'exemple : des, beaucoup, plusieurs. En commençant avec l'illustration de la balle à la gauche, celui-ci dit "voici une balle". Il procède ensuite à montrer et expliquer "voici des balles. Voici beaucoup / plusieurs balles". Il fait de même pour la page suivante.

En procédant ensuite aux essais actuels avec les illustrations des cochons, des agneaux et des vaches qui se trouvent aux pages 24 à 26, l'examinateur pointe de nouveau à l'illustration de gauche et dit "voici un cochon" . Il passe à l'illustration à la droite et dit de nouveau "voici ___________" en laissant à l'enfant l'occasion de compléter la phrase.

Afin d'accepter une réponse, l'enfant doit utiliser de lui-même une des formes du pluriel (des / plusieurs / beaucoup). Si l'enfant fait une erreur en nommant l'animal en question, on accepte sa réponse s'il s'est bien servi du pluriel. On pourrait aussi accepter une réponse numérique, p. ex. "quatre cochons" car celle-ci, malgré moins fréquente, démontre également la compréhension du pluriel.

(Au moment de traduire le manuel, cet élément fut un des seuls à ne pas se prêter à une traduction litérale. En anglais, la forme du pluriel est plus "facile" à mesurer parce qu'on y arrive en ajoutant un "s" à la fin du mot. Les directives actuelles dans le manuel d'instructions exigent simplement une "compréhension" du singulier et du pluriel en demandant à l'enfant d'indiquer l'un ou l'autre dans l'illustration. Les directives proposées ci-dessus mettent l'accent sur le langage expressif.)

EL, numéro 24, Nomme ses parents ou ses frères et soeurs.

Le manuel d'instructions précise que l'enfant doit, donner ou le nom de ses parents ou de ses frères et soeurs. Dans la majorité des cas, l'enfant nomme plus facilement ses frères et ses soeurs car il a plus souvent l'occasion d'entendre leurs noms.

EL, numéro 27, Explique les points communs et les différences

C'est l'élément le plus difficile de l'échelle mais il est situé à un niveau de 5 ans. On peut également formuler la question en disant: "Nomme-moi quelque chose qui est pareil / différent."

Motricité générale (MG), numéro 13, Monte et descend trois marches. Que faire s'il n'y a pas d'escalier? On peut accepter le rapport du parent s'il n'y a pas d'escalier dans la maison. Il faut cependant faire attention à ne pas poser une question trop précise telle "est-ce que votre enfant monte et descend les marches en vous tenant par la main?". Plutôt, demander "de quelle façon est-ce que votre enfant monte et descend les escaliers?"

MG, numéro 21, Marche sur une ligne droite. Que faire lorsque l'espace est limité? Lorsqu'il n'y a pas de pièce assez grande pour tracer une ligne de 10 pieds avec un ruban de papier-cache, il est préférable d'en tracer une plus courte et permettre à l'enfant de marcher jusqu'au bout pour ensuite se retourner et revenir sur le même trajet. Il n'est pas nécessaire que le talon touche l'orteil en marchant. Plutôt, l'enfant doit mettre un pied devant l'autre sur la ligne en ne s'écartant pas plus d'une fois.

Dans de petites pièces, il est plus difficile à ce moment d'administrer l'élément précédant dans lequel l'enfant doit sauter six fois sans arrêt dans la même direction.

Attention et mémoire auditive (AMA), numéro 11, Reproduit le son d'un objet. Peut-on changer nous-même l'exemple? Si vous ne réussissez pas à obtenir la réponse désirée à l'aide des exemples donnés et qu'en même temps vous pensez que l'enfant possède les compétences en question, vous pouvez substituer l'objet ou le son pour un autre. Vous devez à ce moment noter l'objet/le son utilisé sur le formulaire d'évaluation. Dans la mesure du possible, il faut se tenir au matériel fourni dans la trousse ainsi qu'aux directives pour l'administration et la notation des éléments élaborées dans le manuel d'instructions. Ensemble, ils fournissent la base sur laquelle les normes ont été établies. Ils assurent une meilleure fiabilité des résultats obtenus et des interprétations qui en découlent. Toute divergence doit être notée dans le formulaire d'évaluation.

AMA, Numéro 19, Distingue les mots qui commencent par la même lettre. N'y a-t-il pas ici des éléments visuels pour une évaluation de l'attention et de la mémoire auditive? Cet élément comprend aussi une composante de stimulation visuelle. Par contre, l'élément mesure l'habileté de fixer l'attention et de discriminer des mots qui commencent avec la même lettre.

AMA, numéro 21, Touche les parties de son corps dans l'ordre indiqué

Il y a une erreur sous la REMARQUE. On devrait y lire: "Le fait que l'enfant obéisse à trois directives dans l'ordre indiqué est une réussite de l'élément numéro 24.

AMA, numéro 23 et 26, Répète trois chiffres d'une série de cinq / Répète quatre chiffres

_ l'élément numéro 23, l'enfant doit répéter 3 chiffres d'une série de cinq sans importance à l'ordre. S'il répète 4 chiffres d'une série de 5, il ne réussit pas automatiquement à l'élément 26.

_ l'élément 26, les exemples comprennent 4 chiffres. Afin de réussir, l'enfant doit répéter chacun des quatre chiffres dans l'ordre indiqué.

La REMARQUE donne de l'information afin de faire un "lien" entre les éléments. La source de confusion découle possiblement de la remarque qui suit l'élément numéro 21. L'information suivante sera ajoutée au manuel d'instructions afin de fournir des précisons:

(page 49 du manuel, ajoutez à la fin du troisième paragraphe, suite à ... un deuxième essai.)

Certaines instructions sont suivies par une REMARQUE ou une OBSERVATION. L'observation fournit des indices qui facilitent l'administration d'un élément. La remarque fait le lien entre certains éléments qui ont quelque chose en commun. Prenez l'exemple, p. 57, élément numéro 16, Reproduit un trait avec une craie à dessiner. La REMARQUE avertit l'examinateur que les éléments 20 et 26 demandent aussi que l'enfant dessine des traits. L'examinateur saura donc qu'il n'est pas utile de ranger le matériel car il servira d'ici peu. Cette information servira à racourcir le temps d'évaluation.

AMA, numéro 25 et 27, Répète une phrase

Le fait de réussir à l'élément 25 ne signifie pas automatiquement une réussite au 27. De nouveau, voir la REMARQUE du manuel d'instructions.

Un enfant ne devrait pas être pénalisé pour une pauvre articulation au cours de l'évaluation du langage expressif et de l'attention et de la mémoire auditive. (Voir p. 50, paragraphe 3 du Manuel d'instructions). Les éléments 25 et 27 exigent que l'enfant porte attention et se souvienne de l'information en se fiant àr sa mémoire à court terme.

Attention et mémoire visuelle (AMV), numéro 23, Trouve un objet manquant

Le matériel du premier essai comprend l'agneau, un cube, une voiture, et une chèvre. Le cube remplace le garçon. Ceci est à noter dans le formulaire d'évaluation.

AMV, numéro 26, Replace les objets en ordre

Le formulaire d'évaluation sera corrigé afin de noter que seulement la trousse no 2 est nécessaire.

Socialisation, Page 32 de la forme d'évaluation, numéro 15

Comme dans le manuel d'instructions, l'élément s'intitule Commence à partager avec les adultes et non Commence à participer...

Socialisation, numéro 19, S'excuse quand il a fait mal à quelqu'un

Cet élément reflète la prise de conscience de l'enfant vis-à-vis lui-même et la place qu'il occupe dans un milieu social. On reconnaît ici le début de l'intériorisation des règles sociales.

1. Enfants de 7 à 12 mois

Il est étonnant que tous les enfants de ce groupe d'âge réussissent la MÉDDE. Parmis les éléments situés vers la fin de cette période, on retrouve "Pousse une voiture sur la table", "Reconnaît le nom d'un membre de la famille", "S'arrête en entendant "non", "Se tient debout sans aide", "S'intéresse quelques moments aux illustrations d'un livre" et "Se nourrit avec les mains". Ce sont des compétences appropriées pour un enfant d'un an. Pour de plus amples renseignements sur le choix des éléments et la correspondence entre ces derniers et l'âge des enfants, veuillez consulter le manuel de la MÉDDE (pages 12 et 13).

Il faut tenir compte du fait que cet outil est une mesure quantitative et non qualitative. Par exemple, lorsque l'élément consiste à savoir si l'enfant se déplace en rampant sur le sol (Motricité générale, # 7), c'est une réponse "oui" ou "non" qui est demandée et non "de quelle façon" ou "comment bien". Ce genre d'information peut s'ajouter dans le rapport actuel. Donc, un enfant atteint d'une paralysie cérébrale pourrait réussir à cet élément malgré un développement musculaire anormal.

2. Enfants de 4 ans et plus

À l'heure actuelle, il existe des éléments pour les enfants de 5 à 6 ans. Le travail préliminaire s'est fait en partie par une chercheuse dans le cadre de d'une thèse de maîtrise. Elle a standardisé 11 éléments de plus dans chacune des 8 échelles auprès d'un échantillon de 100 enfants.

Malheureusement, il n'y a pas de fonds disponibles en ce moment pour l'étude de normalisation, qui exige un nombre plus élevé d'enfants pour l'échantillon. Il s'agit d'un projet réalisable qui n'attend qu'un appui financier.

3. Nombre d'éléments

Pour les enfants ayant plus de 60 mois, il est préférable d'utiliser le profil d'équivalence d'âge. Afin de déterminer la présence d'un retard, il est possible de se servir du critère suivant :

L'enfant a un retard probable si l'équivalence d'âge est inférieure au tiers de son âge chronologique. Par exemple, un enfant de 66 mois aurait un retard probable si ses résultats sont inférieurs à un niveau de 44 mois.

ò Un tiers de 66 mois est 22 mois ou 66 divisé par 3 = 22

ò 66 mois moins 22 donne 44 mois.

4. Tranches d'âge

Il est préférable d'attendre vers la fin d'une tranche d'âge pour faire l'évaluation. Si l'enfant obtient un résultat qui indique un retard possible ou probable dans un domaine quelconque, vous avez peut-être la flexibilité de suivre son développement de façon périodique pendant 6 mois, de refaire l'évaluation au bout de cette période et ensuite de prendre des décisions sur le besoin de services additionnels.

La plupart des outils de dépistage, y compris la MÉDDE, recommandent un délai de 6 mois entre deux évaluations afin de permettre un plus grand apprentissage chez l'enfant. Une intervale plus courte risque de ne pas refléter le progrès atteint par l'enfant.

6. Tableaux de normes

Ce que vous avez noté en ce qui a trait aux tableaux de normes reflète les caractéristiques propres à l'échantillon de sujets faisant partie de l'étude de normalisation. Dans cet échantillon, il se trouvait possiblement des enfants plus jeunes qui ont atteint des niveaux de réussite au-délà de leur âge chronologique, tandis que certains sujets plus âgés obtenaient des niveaux de réussites plus faibles.

Il d'agit d'un phénomène naturel qui n'est pas unique à la MÉDDE.

Je reviens au problème du manque de ressources financières qui ne permet pas en ce moment une nouvelle étude de normalisation.

7. Profil d'équivalence d'âge

Lorsqu'on parle d'un résultat "moyen/avancé", il s'agit d'une gamme dans laquelle le score est considéré "normal". Un enfant peut obtenir un score qui est sous son âge chronologique et sous la moyenne pour son âge mais qui demeure tout de même à l'intérieur des limites appropriées.

L'interprétation des résultats ne devrait pas changer lors de la retranscription sur le graphique du profil d'équivalence d'âge. Le profil est un outil supplémentaire et approximatif. Afin de mieux dépister les enfants plus âgés avec des retards importants, il convient peut-être mieux de se servir du critère basé sur les calculs suggérés ci-dessus.

En ce qui a trait aux enfants plus âgés, ils n'obtiennent pas de vrais plafonds psychométriques parce que l'examinateur manque d'éléments.

8. Autres professionnels

Il est malheureux que certains professionnels ne s'adaptent pas bien à l'introduction d'un nouvel outil. C'est un fait bien connu que le genre humain ne voit pas d'un bon oeil le changement. Toutefois, le changement est une partie de la vie. L'acceptation de la MÉDDE se fera avec le temps. Les autres régions dans lesquelles on a noté des reáctions semblables avec d'autres intervenants, rapportent également que les attitudes ont commencé à changer lorsque l'efficacité de la MÉDDE à identifier les retards chez les enfants s'est confirmée maintes et maintes fois.

Révisions au manuel - décembre 1996

Page couverture: Ajouter l'adresse de Mainland Consulting Inc., 139 ouest, rue King, St. Clements (Ontario) Canada N0B 2M0,
Téléphone : (519) 699-5429
Télécopieur : (519) 699-4890,
courrier électronique: mmainland@rogers.com

Ajouter à la préface: En guise de conclusion, nous tenons à remercier Dina Chiasson et son équipe de la Santé publique et Intervention précoces Bathurst-Peninsule Acadienne au Nouveau-Brunswick, de leur appui soutenu envers la MÉDDE. Leurs commentaires et leur approche minutieuse ont servi d'outils précieux lors de la révision de ce manuel.

Les demandes d'accréditation aux niveaux II et III sont ajoutées dans la section des annexes.

p. 6 Table des matières - repagination complète

p. 6 Ajoutez à la table des matières : Tableaux de normes

(suite à Tableaux interprétifs)

p. 14 Formation des examinateurs: Ajoutez dernière phrase:

Il existe un processus formel d'accréditation aux niveaux II et III de la MÉDDE. Veuillez contacter Marian Mainland au (519) 699-5429, par télécopieur : (519) 699-4890 ou par courrier électronique : mmainland@rogers.com

p. 39 et tout au long du manuel d'instructions : Notation des réponses (S) (succès) devient (O) (oui), (E) (échèc) devient (N) (non).

p. 40 (change # de pages)

Les tableaux interprétatifs qui se trouvent aux pages 150 et 151 Les tableaux de normes, figurant aux pages 152 à 159,

Commençant à la page 40 et tout au long du manuel, toute mention de "niveau avancé" a été enlevée. La MÉDDE ne différencie pas entre les niveaux moyen et avancé. Si l'enfant reçoit un score égal ou supérieur à une valeur percentile de 25, l'interprétation est "niveau moyen".

p. 41 Formules de récapitutaltion interpretatives MÉDDE aux pages 145 et 147 (change # de pages).

p. 44 Enlevez la première phrase du paragraphe commençant :

"Claire McLean, qui ......"

p. 50 Ajoutez le paragraphe suivant après le troisième paragraphe :

Certaines instructions sont suivies par une REMARQUE ou une OBSERVATION. L'OBSERVATION fournit des indices qui facilitent l'administration d'un élément. La REMARQUE fait le lien entre certains éléments qui ont quelque chose en commun. Prenez l'exemple à la page 57, élément numéro 16, Reproduit un trait avec une craie à dessiner. La REMARQUE avertit l'examinateur que les éléments 20 et 26 demandent aussi à l'enfant de dessiner des traits. L'examinateur saura donc qu'il n'est pas utile de ranger le matériel car il servira d'ici peu. Cette information servira à racourcir le temps nécessaire pour terminer l'évaluation.

p. 84 et 84 E.L. # 19 - Distingue le singulier du pluriel. Élaboration des directives pour l'administration de l'élément :

INSTRUCTIONS : (Les illustrations des balles et des blocs, figurant aux pages 22 et 23 de la brochure illustrée, servent d'exemples seulement. Au cours de ces exemples, l'examinateur décrit les illustrations en se servant de diverses formes du pluriel, p. ex., des, beaucoup, plusieurs.) Ouvrir la brochure illustrée à la page 22. En montrant l'illustration appropriée, dire "Voici une balle. Voici des balles. Voici beaucoup / plusieurs balles". Répéter avec l'illustration des cubes/blocs, commençant toujours par le même côté de la page. Procéder ensuite aux essais actuels avec les illustrations des cochons, des agneaux et des vaches. L'examinateur indique l'illustration de l'objet simple en disant: "voici un cochon". En pointant à la gauche, il dit "voici __________________ en laissant à l'enfant l'occasion de compléter la phrase. Si l'enfant répond correctement à 2 essais sur 3, cocher (O).

OBSERVATION: Afin d'accepter une réponse, l'enfant doit utiliser de lui-même une des formes du pluriel. Malgré son utilisation moins fréquente, une réponse numérique est acceptable (p. ex., "quatre cochons") car elle démontre la compréhension du pluralisme.

p. 88 E.L. # 27 -Ajoute dans les directives : "Comment sont-ils pareils?"

p. 109 AMA #21 - Sous la Remarque, ajoute: trois directives dans l'ordre ...

p. 38, Ajoute la dernière phrase au paragraphe Calcul de l'âge:

Aux fins de renseignements, il est possible d'utiliser les âges chronologique et ajusté pour la prématurité afin de comparer les deux valeurs percentiles, les interprétations (A, P, D) et les équivalences d'âge sur chacune des huit échelles de la MÉDDE. De cette façon, il est possible de suivre l'impact de la prématurité sur le niveau de développement de l'enfant d'une évaluation à une autre.

p. 39, Ajoute le dernier paragraphe à la section Détermination d'une base et d'un plafond:

Remarque: La colonne "Points attribués selon l'âge" indique l'endroit où il faut commencer l'évaluation basée sur l'âge (en mois) de l'enfant. Si un enfant réussit à tous les éléments du groupe 13 à 18 mois, ceci ne signifie pas que le niveau de développement de l'enfant se situe entre 13 et 18 mois. Il est nécéssaire de se servir du Profil d'équivalent d'âge de la MÉDDE afin d'estimer le niveau de développment de l'enfant, en mois, avec le plus de précision pour chacune des échelles de la MÉDDE.

p. 39, Ajoute une dernière phrase à la section Notation des réponses

Il est essentiel de compléter l'évaluation de la MÉDDE à l'intérieur d'une période de deux semaines pour s'assurer de résultats fiables.

p. 41, Ajoute section suivante entre Scores à l'échelle et Réévaluation:

Le profil d'équivalent d'âge de la MÉDDE

Plusieurs examinateurs favorisent transformer les scores de l'évaluation en équivalents d'âge et il existe certainement des situations dans lesquelles le calcul d'équivalents d'âge fournit de l'information qui ne serait autrement disponible. Par exemple, lorsqu'il s'agit d'un enfant qui démontre des retards importants, l'usage d'équivalents d'âge peut démontrer le progrès d'une évaluation à l'autre. Le problème central de l'usage des équivalents d'âge repose sur l'imprécision des estimés, lorsqu'on tient compte de l'impact de ceux-ci sur la personne qui les lit. Par exemple, le parent qui apprend que le niveau de développement de son enfant se situe cinq mois sous son âge chronologique ne peut apprécier que ces résultats soient réellement dans la marge des normes. Pour cette raison, il faut utiliser prudemment les équivalents d'âge. Pour un enfant qui dépasse l'âge de 60 mois, le profil d'équivalent d'âge est le seul moyen d'interpréter les résultats. Les tableaux interprétatifs fournissent de l'information pour des enfants jusqu'à l'âge de 60 mois.

Veuillez noter qu'il n'est pas possible pour un enfant d'obtenir un équivalent d'âge d'une valeur de 60 mois, même s'il réussissait à tous les éléments de la MÉDDE. Ceci se produit parce que les enfants qui ont presque 60 mois n'obtiennent pas un plafond sur la MÉDDE. Ils arrivent à la fin de l'échelle avant que le plafond soit établi. Donc, il n'est pas possible de savoir le nombre d'éléments de plus qu'ils auraient réussi avant d'établir un plafond réel. La fiabilité de tout outil d'évaluation est réduite aux limites inférieures et supérieures pour cette raison.

On a établi les équivalents d'âge en se basant sur une équation de régression multiple séparée pour chacune des échelles de la MÉDDE. On a prédit l'âge en mois à l'aide du score à l'échelle et le carré du score à l'échelle. Le coefficient de la régression multiple dans chaque cas se situait entre 0,99 et 0,98. L'erreur type d'estimation variait entre 4,2 et 7,2 mois.

Les équivalents d'âge finals sont les solutions aux équations de régression qui correspondent aux scores entre 1 et 27 de la MÉDDE. Donc, l'équation pour l'équivalent d'âge de l'échelle de motricité fine (MF) est la suivante:

âge estimé = score MF * 0,96 + score MF * 0,04

Un exemplaire du profil d'équivalent d'âge se trouve dans la troisième partie du manuel. Pour déterminer l'équivalent d'âge, inscrivez le score à l'échelle sur la ligne verticale correspondant à l'échelle. On peut ensuite déduire l'équivalent d'âge en tirant une ligne aux colonnes verticales extérieures qui échelonnent l'âge en mois. Ce profil fut généré en traçant les valeurs estimées par les équations de régression sur chacune des lignes numériques des échelles de la MÉDDE.

Ce profil a une valeur pratique aux organismes et aux conseils scolaires qui intègrent les enfants à besoins spéciaux dans la salle de classe. Plusieurs de ces enfants dépassent les normes chronologiques de la MÉDDE tout en ayant un équivalent d'âge inférieur à 60 mois. Le profil d'équivalent d'âge servirait à interpréter les résultats de ces enfants qui dépassent l'âge de cinq ans.

p. 43, Modification à Recherche actuelle :

Grâce à l'appui financier de la Hospital for Sick Children's Foundation à Toronto, (Ontario), nous travaillons de près avec les provinces à l'échelle Canada afin de compléter les dernières révisions à une version de la MÉDDE destinée à évaluer le développement des enfants autochtones. Cette version sera disponible dès l'autonme 1997.



Back to Mainland Consulting


Web page design by Jerry Walsh
jwalsh@bigfoot.com